Retour

Je pimente ma vie sexuelle

Dans un couple, le désir ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. D’accord, mais au bout de plusieurs décennies de vie commune, le moteur donne l’impression de s’être parfois un peu enrayé. La vie sexuelle semble empreinte de routine. Or, plus les semaines d’abstinence s’enchaînent, plus il semble difficile de faire repartir la machine. Et si, après le calme dans la chambre, survenait la tempête sous les draps ?

Chez Estelle, 54 ans, l’envie était toujours là, mais... « un peu en mode pilotage automatique ». Après y avoir réfléchi, la quinquagénaire a compris ce qui lui manquait : « La montée progressive du désir. “L’avant” qui met les sens en éveil... les mots qui électrisent ! » Son conjoint n’étant pas un grand bavard, elle a opté pour les sextos : des textos suggestifs, envoyés au cours de la journée. Tous deux se sont pris au jeu et ont entamé une correspondance brûlante. « Les retrouvailles le soir sont à la hauteur », garantit Estelle.

Pour Catherine, 52 ans, le départ des enfants a servi d’aphrodisiaque. « Enfin, la maison redevenait à nous, sourit-elle. Nous avons reconquis l’espace, comme quand nous étions jeunes mariés. Nos ébats ne se cantonnaient plus à notre lit ! » Passée la timidité des débuts, l’enthousiasme a pris le dessus chez elle et son conjoint. Non seulement les positions ont gagné en inventivité, mais l’amour ne se consomme plus seulement à l’heure du coucher. « D’autant que cela a un côté ludique, souligne-t-elle. Forcément, nous ne regardons plus tout à fait les meubles de notre pavillon de la même façon ! »
Stéphanie, 49 ans, pour sa part, met à profit son goût des livres. Et il n'est pas nécessaire de piocher forcément au rayon érotique de la bibliothèque... « La lecture permet de s'imaginer mille vies... et donc pourquoi pas sexuelles ? », s'est-elle interrogée. Bingo ! Elle imagine pour elle et son mari des scénarios susceptibles de rendre leurs étreintes plus ardentes. Régulièrement, elle lui envoie des mails, véritables petits synopsis amoureux, afin que son époux ait le temps de se plonger dans son rôle. Ils se sont ainsi joués un épisode torride façon « Liaisons Dangereuses » ou ont inventé ce que pouvait donner la première nuit d'amour de Tristan et Iseult. « Ma chance, c'est d'avoir un conjoint assez joueur », sourit-elle. Désormais, tous deux ont l'impression de vivre plusieurs existences amoureuses... en une.

Mentions légales - Contact - Service consommateur
Haut de page