Retour

Portrait de Françoise J'ai créé ma start-up

Ancien cadre dirigeant, Françoise Bazin s’est lancée, à l’aube de ses 50 ans, dans une nouvelle carrière en créant sa propre start-up Tykaz (www.tykaz.fr),
un pressing connecté.


Pourquoi avoir créé Tikaz ?
Après vingt ans en tant que directrice financière pour des filiales de groupes internationaux, je souhaitais autre chose pour ma deuxième partie de carrière.
Il y a une dizaine d’années, j’ai suivi un MBA (Management & Business School) à Rennes. J’en ai retenu cette phrase très importante : « Vous ne ferez rien de votre diplôme si vous n’analysez pas ce qui se passe autour de vous pour comprendre comment les choses évoluent et avoir la capacité d’innover. »
À partir de là, j’ai commencé à capter les informations de manière plus sensible. Comme lorsque j’ai visionné un reportage sur les pressings. J’y ai appris que le secteur allait bouger à cause de nouvelles normes environnementales contraignantes, et que ses principaux acteurs, la plupart très âgés, ne réinvestiraient pas.
J’ai perçu là l’opportunité d’investir et de dépoussiérer ce marché, en exploitant notamment les capacités des nouvelles technologies pour créer le premier pressing connecté.


Quels défis avez-vous dû relever ?
Le plus difficile est de définir précisément son projet, puis de respecter toutes les étapes nécessaires pour le réaliser sans s’éparpiller. Il y a deux ans, j’ai découvert qu’il existait un projet identique aux États-Unis, dont je pouvais racheter la licence. Cela aurait été bien évidemment plus simple.
Mais le service ne correspondait pas à celui que j’avais imaginé pour le client français ou européen. Finalement, le plus grand défi aura été de ne pas céder à la tentation et de m’en tenir à mes objectifs.


Que conseillez-vous aux femmes de 50 ans qui hésitent à se lancer dans une nouvelle carrière ?
Les femmes de la génération X ont beaucoup à apprendre de la génération Y. Pour réussir dans l’entrepreneuriat féminin, il faut s’ouvrir vers cette génération qui sait travailler en réseau. Il faut partager les projets en commun, avoir le sens de la communauté et oser... Comprendre les nouvelles générations permet de rester jeunes et d’avancer dans ce monde qui évolue.

Quel est votre prochain défi personnel ?
Au mois de mars dernier, j’ai fêté mes 50 ans en faisant le semi-marathon de New York. Et je n’ai même pas eu mal le lendemain ! Mon prochain défi personnel est de courir un marathon complet dans une grande capitale, mais encore faut-il que je trouve un peu de temps pour m’entraîner…»
 

Mentions légales - Contact - Service consommateur
Haut de page